Ce qu’il faut faire avant la fin de l’année pour payer moins d’impôts

impot

De nombreux avantages fiscaux sont désormais bridés car ils entrent dans le plafond global de 10.000 euros des « niches fiscales » . Revu de détail des produits financiers à votre disposition.

Il ne vous reste plus que quelques semaines pour agir si vous souhaitez payer moins d’impôt sur le revenu l’année prochaine. Après le 31 décembre, il sera trop tard ! Mais, avant de vous lancer bille en tête sur tel ou tel produit estampillé « défiscalisant », assurez-vous que nous n’avez pas déjà fait le plein de vos possibilités de défiscalisation, via l’emploi d’une personne à votre domicile, les frais de garde de vos enfants et/ou des travaux réalisés dans votre résidence principale.

Le « Duflot-Pinel »

Car comme l’année dernière, l’économie d’impôt procurée par la quasi-totalité des réductions et crédits d’impôt dont peut bénéficier un foyer fiscal est globalement limitée à 10.000 € par an. Ce plafond s’applique à la plupart des dispositifs en faveur de l’immobilier locatif, à commencer par le nouveau régime « Duflot-Pinel » qui permet d’obtenir une réduction d’impôt en contrepartie de l’achat d’un logement neuf ou sur plan destiné à la location non meublée. « Pour les investissements réalisés à compter du 1er septembre 2014, son taux varie désormais en fonction de la durée de l’engagement de location prise par le propriétaire : 12 % pour un engagement de 6 ans, 18 % pour un engagement de 9 ans et 21 % pour un engagement de 12 ans », précise Sylvie Rochu, fiscaliste au département ingénierie patrimoniale de Barclays Bank France. Mais, à moins d’investir via une SCPI pour laquelle la réduction d’impôt est accordée au titre de l’année de souscription des parts, ce type d’investissement ne présente pas véritablement d’intérêt à cette période de l’année pour ceux qui cherchent à réduire leur facture fiscale dès l’année prochaine. Dans la mesure où la plupart de ces programmes sont vendus sur plan et que la réduction d’impôt ne commence à jouer qu’à partir de l’année de l’achèvement des travaux, vous ne pourrez commencer à en profiter dans le meilleur des cas que pour l’impôt à payer en 2016 si l’immeuble est achevé en 2015, mais plus vraisemblablement en 2017, voire en 2018 …

lire la suite sur les echos